Lady Rosa Parks

Le racisme est toujours avec nous, mais c’est à nous de préparer nos enfants pour ce qu’ils doivent répondre, et, nous l’espérons, nous vaincrons.

Il y a des mots qui pèsent lourd !

Le 1er décembre 1955, dans la ville de Montgomery aux Etats Unis, Rosa Parks, une femme Noire refuse de laisser sa place à un Blanc dans l’autobus qui la ramène chez elle. Le chauffeur à cheval sur les lois ségrégationnistes raciales de l’ époque, la sommera de se lever – Elle lui repondra « Non ». Non, juste non, après une longue  journée …

Je suis fatiguée d’être traitée comme une citoyenne de seconde zone.

Ce jour là, d’autres personnes étaient présentes dont des hommes Noirs qui ont été sommés également de se lever, mais elle fut la seule à s’imposer courtoisement, une vraie lady avec un simple mot « Non. »

Comme elle le soulignera plus tard :

Les gens ont toujours cru que je n’avais pas cédé ma place parce que j’étais fatiguée. Ce n’est pas vrai. Je n’étais pas fatiguée physiquement. J’étais surtout fatiguée de devoir capituler.

De cet acte courageux, elle sera arrêtée, emprisonnée, jugée et redevable d’une amende. Cependant, elle fera appel de ce jugement et avec le concours d’un jeune pasteur Noir de 26 ans, Martin Luther King s’ensuivra un mouvement pacifique, le boycott de la compagnie de bus de 381 jours par la communauté Noire. Le 13 novembre 1956, la Cour suprême cassera les lois ségrégationnistes dans les bus, les déclarant anticonstitutionnelles.

Nombreux diront de Rosa Parks :

Une femme qui s’est tenue debout en restant assise.

#UneFemme  #UneLady  #RosaParks

 

lady-rosa-parks-fringadine-1

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *